Association Cyclotouriste Pradéenne

 

ACTUALITE

PARCOURS

CALENDRIER DU CLUB

VIE DU CLUB

CALENDRIER PO

REPORTAGES

GALERIES

Un magnifique récit du périple corse de Francis

La Corse est appelée " KALLISTE " dans la Grèce Antique, c'est-à-dire "la plus belle". Elle est surnommée " L'Ile de Beauté ". Je viens d'y effectuer un périple de 550 kms en Corse du Sud.

Laissez-moi vous décrire deux de mes sorties sur les routes de Corse, inondées d'essences uniques et de soleil.

CARGESE - COL DE VERGHIO - PORTO 110 KMS

Départ de CARGESE, la cité grecque (son église orthodoxe le rappelle) dès le lever du jour à 6 heures. CARGESE domine le golfe de PERD et sa plage, face à la Punta di CARGESE et sa tour génoise d'Omiga. Premières pédalées direction PIANA et ses fameuses chalanches pour un petit échauffement musculaire sur les pentes du premier col de la journée " la Boca di a Torraccia " 3 kms de grimpette. Kilomètre 7, les choses sérieuses commencent face au Club Méditerranée avec 14 kms d'ascension jusqu'à la ; Boca di San Martine ". Attention aux troupeaux de chèvres, puis en continuité le col de Lava où les pompiers de Corse surveillent les forêts de chênes du " Capu di u Vittula " ; ensuite on débouche sur le village de PIANA, magnifique village Corse. PIANA et ses callanches, culminant à 300 m au dessus de la mer. Ces falaises de granit rouge forment un paysage quasi surnaturel, d'un côté le golfe de PORTO, de l'autre côté de la route le " Capo d'orto " dans une forêt de pins magnifiques. Pour l'éternité, les dieux ont décidé que la beauté serait au rendez-vous dans ce lieu féerique. La fatigue engendrée par les trois premiers cols est effacée par l'enchantement d'un tel paysage. La descente de 12 kms sur la ville de PORTO, très sinueuse et technique, sur une route en corniche, tracée dans la forêt de PIANA est superbe, éclatement garanti pour un bon descendeur, arrivée en trombe sur la marina de PORTO en contre bas au lever du soleil.

Kilomètre 45, à la sortie de PORTO, direction le charmant village d'OTA, le plat de résistance de la journée est servi chaud !!!!! 35 kms d'ascension, sans un temps de repos attendant de pied ferme les roues du cyclo ; à travers les splendides gorges de la Spelunca, tout au long d'un spectaculaire défilé séparant OTA et EVISA, 20 kms plus haut, un canyon creusé par les eaux de l'Aïtone et de la Lonca. Tout au long de cette montée pentue et rendue difficile par le soleil, le cyclo peut admirer le cirque de la Spelunca dominé par de magnifiques rochers rouges, une belle forêt de chataigners (attention traversée de cochons corses).

A EVISA, les sentiers du maquis corse font place à la forêt d'AITONE. Là débute le Col de Verghio, 10 kms d'ascension, au coaur de la forêt domaniale d'AITONE où les sous bois et les pins Lariccio sont fantastiques.

La route est jalonnée de cascades et la piscine naturelle d'EVISA t'ont du col de Verghio un site fabuleux pour tout cyclo. Là où la forêt disparaît, des pics majestueux se dressent. " Le Capjj d'Orto ", le " Tafunatu " - domaine des mouflons, de l'aigle royal ou du gypaète barbu.

Malgré la rudesse des derniers kilomètres, le sommet du Col de Verghio nous fait découvrir un paysage d'une surprenante beauté où l'on découvre en contre bas la forêt du Val du Niffu et le lac de Calacuccia ; un peu plus loin, le Monte Cinto à 2.750 m. Le retour par la même route jusqu'à PORTO se fait en roue libre et après les efforts de l'ascension, les délices de la descente dans un tel environnement gomment toutes les fatigues des 80 premiers kilomètres

L'arrivée à PORTO est suivie d'une baignade à la plage de Bassaglia, un réconfort mérité après cette ballade corse d'une beauté inégalée.

PORTO-VECCHIO - COL DE BAVELLA - PORTO VECCHIO - 98 KMS

Dès la sortie de PORTO VECCHIO, on entre dans le vif du sujet, les muscles et les jambes encore durs, on attaque le premier col du parcours, le Col de Taglio Maggore, qui passe par le village de Palasesa et dans la foulée, le Col de Punticella est atteint d'où l'on surplombe la baie du golfe de Porto Vecchio. Porto-Vecchio, la cité du sel, entourée de plages de rêve : Palombaggia, Santa Giulia, Rondinello.... A partir de Punicella, la première véritable ascension commence avec l'escalade de l'Ospédale. La route à travers la forêt de l'Ospédale monte régulièrement jusqu'au village de l'Ospédale (passage de 1.5 km à plus de 10%) dans la traversée du village corse (bien appuyer sur les pédales, merci). Après l'Ospédale, le barrage de l'Ospédale s'étend devant notre regard admiratif, une halte rafraîchissante bienvenue au pied du barrage, entouré de forêts majestueuses de pins LARRICIO et d'où émergent des pitons rocheux aux formes fantasmagoriques. Arrive l'ascension de la Boca d'Illarata et de la Boca di Pelza sur un faux plat montant où l'on peut apercevoir la pente Di U Diamante et la cascade de la Piscia di Gallo, kilomètre 35, descente sur le village de ZONZA à travers la forêt de ZONZA, s'effectuant sur une belle route large et rapide. ZONZA, annonce le début du Col de Bavella, l'ascension commence par une pente douce suivie par une légère descente avant d'atteindre l'hippodrome de Zonza, le plus haut d'Europe. De là, la pente est plus soutenue et plus ardue vers le massif de l'Alandinu et la forêt de Bavella. Le fameux trou de la Bombe (anfractuosité insolite : les Tafonis) est à notre droite. Les trois derniers kilomètres sont les plus relevés avant d'atteindre le sommet de Bavella et d'apercevoir les fameuses Aiguilles de Bavella (7) et plus haut le plateau de Coscione, kilomètre 50, dans un cadre et un décor grandiose.
Après une halte au chalet de Bavella, le retour sur PORTO VECCHIO se faisant par le même itinéraire, cela permet d'apprécier une nouvelle fois la beauté des paysages et des villages corses de l'Alta Rocca, qui à leur manière expriment le coeur de l'âme Corse.

L'arrivée à PORTO VECCHIO au bout de 98 kms de rêve termine ce périple corse de 550 kms.

Un voyage dans l'Ile de KALLISTE, dans l'ile où la montage surgit de la mer, sur cette île au trésor, tout change à presque chaque tour de manivelle, chaque virage vers un univers de couleurs, de parfums, d'évasion, enivrés des senteurs du maquis corse.

Sur l'arche de pierre du village de Penta de Carmina est inscrit : oghje a me : aujourd'hui à moi d'un côté et de l'autre côté : domane à té : demain à toi.

C'est tout le bonheur que je souhaite à mes amis cyclos qui n'ont pas encore découvert " la Corsica ".